In order to provide you with services and offers tailored to your interests, Barnes
uses cookies. By continuing to browse the site , you accept their use. Read more

Artiste du mois

Show light - Default alt attribute.

Nous vous invitons à nous rejoindre ce week-end à Biarritz pour découvrir les oeuvres de l'une de nos artistes préférées, Laurence Alaux. Si vous manquez l'exposition, vous pouvez passer à nos bureaux à Hossegor pour voir des œuvres sélectionnées en exposition permanente.

Laurence ALAUX Alternances - Presentation - FR V5

Le sens des œuvres et le message de l’artiste sont certes uniques, mais secondaires. L‘essentiel est ailleurs, accessible, immanent : l’émotion. Face au travail, chacun ressent avec sa sensibilité propre. Emotion d’alchimie complexe entre la perception d’une esthétique, celle de l’œuvre, celle de l’exposition, et les rythmes profonds qu’elles font naitre chez celui qui regarde.

La Crypte Sainte Eugénie est un endroit mystique. La douceur froide des lieux, l’essentialité historique des murs, propices au recueillement, se combinent avec la naturalité et la force d’envoutements au pigment réaliste incomparable. Situation idéale pour sublimer l’émotion et offrir une expérience unique, d’apaisement et de ressenti, pour laisser faire le regard en s’écartant des lignes conceptuelles.

Le travail de Laurence ALAUX est essentiellement abstrait, mais lorsqu’on observe ses toiles, elles renvoient une impression de réalité. Produit d’une figuration simpliste, détachée des contraintes du réel et de la naturalité de sa palette sur le fond et sur la forme : teintes minérales lavées et telluriques, empâtements calcaires passifs, métaux en états polymorphes, intègres sous leur forme la plus noble ou diffus dans une phase oxydée, entrés dans la peinture pour prendre une place quasi réaliste, où cohabitent graphisme et éléments formés. Un paradoxe,...

Objet constitué en assemblage structuré, réaliste de part son existence propre, et abstrait puisque modelé et sans réalité fonctionnelle ou destination d’usage, vues de mer photographiées en harmonie chromatique, confrontées à des représentations abstraites inspirées non figuratives, association de toiles et de travaux corrélés en résonance émotionnelle mais détachés de leur réalité conceptuelle,... ALTERNANCES est la première grande exposition muséale de Laurence ALAUX. Constituée d’une cinquantaine de toiles récentes organisées en ilots esthétiques, dans une joute simple et complexe entre abstraction réaliste, et réalisme abstrait. Portée par la structure et l’essence même des travaux, par des relais visuels en contradiction, en un chemin ouvert qui invite l’esprit à s’interroger sur ce qui est réel et ce qui ne l’est pas et sur les modalités du passage entre réalité et fiction, qu’elle soit imaginée ou ressentie. Une exposition accessible, ancrée dans son environnement, un vecteur d’émotion, et une mise en perspective lointaine de la peinture, au delà de ses fondements lyriques, et de la matrice qui sous tend le travail artistique (les lignes imposées) et organise l’espace entre les deux pôles d’existence que sont désir et réalité. Une invitation, au-delà des concepts et de la raison formelle, à partager les méandres de ses émotions, dans un plaidoyer improbable qui voudrait réconcilier l’expression de l’art contemporain avec la conception commune des théories esthétiques.

Biographie

  • - Formation en école de peinture (1997),

  • - Travail personnel et développement jusqu’en 2007,

  • - Premières expositions publiques locales (2008, Dignes-les-Bains, Alpes-de-Haute-Provence)

  • - Développement des ventes en gré à gré dans les salons d’Art Contemporain et d’Antiquités,

  • - Expositions nationales via des galeries itinérantes et en salons,

  • - Prix spécial SNBA (2010, Salon National des Beaux Arts, Paris)

  • - Premières ventes officielles OVV (2016, Rossini, Paris),

  • - Première grande exposition individuelle (2017, Galerie E. de Causans, Paris, Rue de Seine),

  • - Artiste référent Barnes International Realty (2018, France Sud Ouest),

  • - Sélection presse au salon d’Automne 2019 (Paris, Andrée Muller),

    Laurence Alaux est née à Tarbes en 1965.

    Scientifique de formation, elle se tourne vers l’art à 32 ans, en Martinique où elle intègre une école de peinture (Schœlcher). De retour en métropole, elle développe sa technique, et se passionne pour la matière et son énergie propre. A la recherche d’apaisement, amateur de philosophie, elle en imprègne très vite ses travaux, et s’ouvre à d’autres formes de création : sculpture, insertions métalliques et conceptions mixtes, encres, dessin.

    Travail et portée :

    Laurence ALAUX s’inspire de sa réalité immédiate : la vue Atlantique de la baie de Socoa, dont on perçoit les flux océaniques depuis son atelier (Urrugne), va rapidement devenir son signe distinctif. Qu’elle la représente en redéfinissant sa réalité, où comme un espace épuré, y perdant parfois jusqu’à son apparence, elle nous plonge dans une simplicité complexe. Vue de mer apparente, mais détachée, sublimée d’essentiels. Abstraction évidente, mais visiblement empreinte, ancrée,... Un réalisme tour à tour saisissant, ou seulement résiduel, avec lequel elle joue. A la recherche d’équilibre, entre visible et ressenti, certitude et perception, raison et émotion,...

Expérience surprenante que de laisser l’esprit tenter de retrouver, ou de donner du sens, à ce qui ne pouvait être que d’énergie lyrique; que de comprendre le jeu, de ce réel épars, qui formate, soutient, ou complète ses travaux ; que de sentir immanente, cette matrice de forces, improbable, systémique, raccrochée au réel ; dans une œuvre faisant tout, une œuvre tel un passage vers l’eden désiré d’émotions indomptées.